Les spectacles


PDF Imprimer Envoyer

« Rêves de Pierre »

Compagnie du Porte Voix

A partir de 6 mois
Les 31 mars, 1er, 6 et 7 avril à Villiers-le-Bel, les 2,3 et 13 avril à Cergy, les 8 et 10 avril à Saint-Ouen-l’Aumône, et le 9 avril à Enghien-les-Bains

Une pierre qui vibre et qui rêve, pierre de mémoire au-delà des âges, fragment de météorite porteuse d’histoire… Rencontre du minéral et du végétal, harmonie des matières…

Cette petite forme s’inspire des « pierres de rêve », dont les dessins formés par la nature évoquent des peintures de paysage. Dans la tradition chinoise, ces pierres, à la valeur inestimable permettent au sage qui les contemple de s’y promener, comme à travers la montagne. Rêves de Pierre  se nourrit de ce rapport symbolique et esthétique de l’homme à la nature, et propose une rêverie musicale, dans un paysage de mousse et de pierre.

Couleur, texture, corps en mouvement et chant des mots se mêlent aux sons de matières naturelles (pierres, graines, bambou…) et aux rythmes d’instruments traditionnels, pour peindre une fresque sensorielle et éveiller le regard des plus petits.

Conception et interprétation : Florence Goguel

Mise en mouvement et en espace : Martha Rodezno
Objets de scène et costume : Maria Adelia et Marlène Rocher
Musique : Florence Goguel et Gérard Siracusa (musique), Elizabeth Celle (textes)

La compagnie du Porte-Voix est soutenue par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, les villes d’Epinay-sur-Seine et de Villiers-le-Bel.
Le spectacle « Rêves de Pierre » a bénéficié d’une aide à la création par le Conseil Général du Val d’Oise dans le cadre des Premières Rencontres 2010.
Photo : Bruno Cupillard

Correspondances

Qu’est-ce que la nature la plus archaïque cache comme secret ? Quel est son langage ? Par où passe-t-il ? Florence Goguel, metteur en scène et musicienne, s’invite dans une peinture inspirée de la tradition chinoise. Image arrêtée d’un temps révolu, habitée par des fragments de notre origine, pierres, mousses, feuillages. Avec délicatesse, elle inscrit sa présence dans cette composition minérale et végétale, savamment ordonnée, pour y exhumer une mémoire enfouie, un mode de communication oublié. Exploratrice respectueuse, elle cherche à réveiller ce monde endormi par gestes mesurés. Elle caresse, frappe, frotte, déplace la matière, et fait surgir des sonorités inattendues auxquelles elle répond avec sa propre gamme musicale. L’éventail est large, son orchestre passe par son souffle, sa voix, ses mots, mais aussi son corps, l’étoffe de sa robe, les coquillages de son collier et quelques instruments traditionnels (flûte, sifflet, xylophone). En empathie totale avec le monde qui l’entoure, elle brise la distance entre l’inerte et le vivant. « Rêves de pierre » est une immersion dans un paysage où se tissent des correspondances entre lumières, matières, mouvements et sons pour tendre vers toujours plus d’harmonie. Cette création offre aux enfants un temps et un espace propices à l’écoute et à la rêverie, en accord avec leurs besoins les plus fondamentaux d’appartenance à la « complétude du monde ».

Ce poème visuel et musical a été créé avec, par et pour les tout-petits. Accueillie en résidence dans trois crèches de Stains et de Villiers-le-bel, Florence Goguel a pris le temps de mener son projet artistique en entretenant un lien continu avec les enfants, les assistantes maternelles et les parents. Pendant quatre mois, son processus de création s’est nourri des séances d’improvisation hebdomadaires auxquelles tout le monde s’est impliqué dans un sens et une dynamique partagés.

Dominique Duthuit

 
PDF Imprimer Envoyer

« Rawums (:) » / « Coquille d’envol »

Melanie Florschütz et Michael Döhnert
Création 2008

De 2 à 5 ans
Du 30 mars au 1er avril à Villiers-le-Bel

Un merveilleux voyage au pays de la pesanteur.

Un œuf aimerait voler mais en aucun cas il ne doit tomber, il est encore si fragile.

Et pendant que l’œuf rêve de s’envoler, l’homme et la femme, ces deux clowns tendres, s’essaient à tomber et voler de toutes les façons. Deux comédiens, des mots et des images pour parler de la différence entre légèreté et pesanteur. Certaines lois sont incontournables : une plume plane doucement dans l’air, un sac s’écrase lourdement sur le sol. Mais alors qu’en est-il d’une maison, d’une chaise ou même d’une personne ? Peuvent-ils voler ? Il n’est pas de lois sans exception !

Entre le haut et le bas, le ciel et la terre bien des choses sont possibles et il est certain que la poésie donne des ailes ... pour prendre son envol.

Conception et interprétation : Michael Döhnert et Melanie Florschütz
Regard extérieur : Werner Hennrich
Conception visuelle et sonore : Michael Döhnert et Melanie Florschütz

Rawums (:) est une production de florschütz & döhnert
Coproduction avec Theater o.N. et Schaubude Berlin
Ce spectacle a reçu le soutien du Fonds Darstellende Künste e.V.
« Rawums (:)» a été primé avec IKARUS 2008 dans la catégorie : Spectacle extraordinaire jeune public à Berlin
Photo : florschütz & döhnert – Berlin

Poésie pour tout le monde

Rawums est un monde en blanc, habité par deux clowns, Melanie Florschütz et Michael Döhnert, aussi tendres qu'élégants. Sans un mot, ils se parlent, rêvent, se heurtent à un monde réduit à une seule dimension : la verticale. Pour eux, il n'y a que deux sortes d'objets : ceux qui montent, et ceux qui descendent.

S'emparant de cette trame simplicime, les artistes développent toutes sortes de jeux : devinettes (montera? montera pas?), opposition (je monte, et toi, tu descends), inversion (ce qui monte peut se mettre à descendre, et inversement), transgression (maison... vole), surprise fatale (j'étais assis... et me voilà soudain par terre). C'est tout... ou presque : car le changement de station, chute ou élevation, est un ressort universel, présent dans la plupart des représentations humaines, et abondament exploité à la scène et à l'écran, comique quand il est brutal, poétique, voir mystique quand il se fait en douceur. La petite dialectique en haut / en bas, qui fait le spectacle, résonne formidablement en chacun des spectateurs, à commencer, evidemment, par les premiers concernés, ceux qui voient les choses d'en bas : les petits enfants.

Beauté, simplicité du propos, grande maitrise du geste : Rawums est un modèle de spectacle tout-public, au meilleur sens du terme : poésie pour tout le monde!

François Fogel

 
PDF Imprimer Envoyer

« Kuuneiti »/ « La jeune fille de la lune »

Dance Theatre Auraco / Création Août 2007

A partir de 1 an
Du 30 mars au 1er avril à Garges-lès-Gonesse

Tard dans la nuit, quand tout le monde est profondément endormi, et que la lune brille de mille feux dans le ciel, c’est le moment où la jeune fille de la lune se réveille.

Elle regarde les oiseaux dormir et observe les petites souris disparaitre dans leurs trous.

Il est alors temps pour la jeune fille de la lune d’accomplir ses tâches de la nuit : allumer les étoiles, créer des rêves merveilleux et plonger la nuit dans l’ombre des secrets.

« La jeune fille de la lune »  est un spectacle visuel, sans parole racontant l’histoire d’une jeune fille drôle et différente.

Conception et mise en scène : Päivi Aura

Chorégraphie : Päivi Aura, Takako Matsuda
Interprète : Takako MatsudaMusique : Pekka Nylund
Arrangement musical : Vando Suvannon Kotistudio

Administration : Keanne van de Kreeke
Costumes : Piritta Kämi-Conway
Réalisation lumières : Anna Pöllänen
Régisseur lumière en tournée : Patrick Oras

Production : Dance Theatre Auraco, avec l’aide du Centre culturel Stoa d’Helsinki
Avec le soutien financier de : Art Council of Finland
Photo: Patrick Oras
 
PDF Imprimer Envoyer

« Felicità di una stella » / « Bonheur d’une étoile »

Teatro all Improvviso / Création Novembre 2007

A partir de 2 ans
Le 31 mars à Ermont, les 1er et 2 avril à Gonesse

« Bonheur d’une étoile » raconte l’enfance et parle des enfants : de leurs mains, de leurs visages, de leurs cœurs, de leurs voix. Il s’agit d’histoires de tous les jours, où les enfants dressent la table et décrivent le soleil et les nuages, où les pierres se transforment en escargots et les pensées s’expriment à l’aide d’un bâtonnet, d’un fil de fer, d’une petite branche de romarin. Le spectacle est une danse de pinceaux et de crayons qui rampent sur le papier, pour donner vie à des portraits d’enfants et pour raconter ce dont ils nous parlent, et ce qu’ils voient.

Dario Moretti peint douze cadres sous les yeux du public. Cecilia Chailly joue de la harpe et son récit à est musical. « Bonheur d’une étoile » est un concert d’images et de sons, un hommage à tous les enfants qui nous rendent heureux grâce à leur regard et à leur étonnement.

Conception : Dario Moretti

Musiques originales de Cecilia Chailly
Interprètes : Dario Moretti, et à la harpe : Cecilia Chailly, Giuliano Mattioli ou Alice Caradente (en alternance)
Vidéo réalisée par Franco et Mario Piavoli

Production: Teatro all Improvviso
«Felicità di una stella » (« Bonheur d’une étoile ») existe en livre, illustré par Dario Moretti et édité par Franco Panini Ragazzi.
Photo: Lorenza Daverio

Dans l’atelier du peintre, par Dominique Duthuit

Dario Moretti est un peintre. Il ouvre aux enfants son atelier généreusement. Il n’explique rien, il fait, il crée pour qu’ils voient, se souviennent et poursuivent après. « Bonheur d’une étoile » n’est rien d’autre que l’exposition théâtralisée d’un processus créatif. Tout a été conçu pour que le public puisse profiter pleinement des moindres détails : les outils utilisés, l’encre, la craie grasse, la peinture, les mouvements de la main, la quantité de matière sur le pinceau, la superposition des couches sur le papier. Une caméra filme le geste artistique en direct et le projette sur un large écran situé au dessus de sa tête. Voilà pour l’aspect technique. Une accessibilité maximum. Reste l’inspiration. Pourquoi peint-il ? Par quoi est-il habité ? Dario Moretti, une fois de plus, ne cherche pas l’analyse ou le commentaire. Il conte, avec ses outils, le quotidien de neuf enfants, très différents. Un à un, il expose leurs portraits épurés. Connecté à leur énergie, à leurs pensées ou à leurs jeux, il laisse sa main traduire sur le papier leurs petites histoires de vie. En miroir, les tout jeunes spectateurs se reconnaissent, lisent l’expression graphique de leur agitation, de leurs rêves, de leur besoin d’amour, de leur goût pour le soleil, les nuages et les saisons. Pictural et musical, ce spectacle, accompagné à la harpe par Cécilia Chailly, obéit à une trame qui évoque, à travers ses variations de rythme, la pulsation des sens de l’artiste. Parcouru par des flux d’énergies maitrisés ou lâchés, il offre à voir une mise en mouvement de formes et de couleurs qui se propage bien au-delà de la feuille. L’artiste apparaît aux yeux des enfants comme un des leurs. Sans avoir donné aucune leçon, il a transmis le chemin de la création qui ne passe qu’à travers l’échange des regards et des sensations.

 
PDF Imprimer Envoyer

« Ach darf ich Dich ein wenig Küssen?» / « Donne-moi un bisou ! »

Armestheater e.V / Création 2006

A partir de 4 ans
Le 1eravril à Villiers-le-Bel

De quoi a-t-on besoin en dehors du soleil, de manger et de boire ?

Qu'est-ce qu'un ami?

Avoir un ami ou être un ami, qu'est-ce que cela signifie?

«Tout ami est un petit soleil – il ne faut que le trouver!»

Au début, il n'y a rien! Pas de lumière, pas d’eau, pas de terre, aucun animal! Rien que la langueur et la solitude de la reine des grenouilles.

Le néant appelle la création. La reine des grenouilles commence alors à bricoler le monde comme elle le souhaite et à rêver d’un prince enchanté.

Rana pipiens, Bambina maxima orientalis, Bufo bufo, Pélodyte ponctué, Ceratophrys, Dendrobatidae,... se forment, et les possibilités de trouver le Prince des Grenouilles se multiplient. La patience de la reine est mise à l'épreuve et sa déception s'intensifie. Le désespoir s'ensuit.

Malgré tout ce qu’elle construit, le prince des grenouilles n’apparaît pas. N'a-t-elle pas fait tout ce qu'il fallait?

Conception, mise en scène et régie : Liane Günther

Interprète : Heda Cechová

Production : Armestheater e.V / Chemnitz - Création réalisée en collaboration avec les enfants du jardin d'enfants «PampelMuse»

L’émancipation d’une reine

Elle est prête, dans sa belle robe de mariée, pour accueillir le prince. Mais il n’est pas là. Donc elle attend. Godiche, désemparée, elle est comme l’invitée d’un bal costumé dont elle aurait été écartée. Sans se laisser envahir par la tristesse, avec une naïveté enfantine confondante, elle profite de cette absence pour créer un royaume prêt à exaucer tous ses désirs. Autour d’elle, il n’y a rien qu’un monde blanc aseptisé. Alors, elle déniche dans l’invisible, tout ce qui a été, comme elle, relégué, oublié, jeté. D’un fatras d’objets disparates, chargés d’odeurs et d’interdits, elle crée la vie, sa vie. Accrochée au fil de son imaginaire débridée, elle amasse la matière qui posera les fondations de la matrice dont elle sera la reine toute puissante.

Jamais une telle genèse n’a été racontée. Saladiers, récipients de nourriture vide, chaussettes vertes et rouges, sable, eau et outils de fortune participent à la création de châteaux, de fontaines et de petits tétards, dont elle guette la métamorphose. Lequel sera digne de recevoir son bisou ? Avec fantaisie, sans aucun souci des convenances, elle fabrique ses futurs princes en rembourrant ses chaussettes de boue dégoulinante. L’un après l’autre, elle les accroche à un fil à linge en décomptant les sept jours symboliques d’une cosmogonie réinventée. Ce grand chantier, inattendu et burlesque, modifie son image. Tâchée, mouillée et échevelée, elle devient, sous les rires et les cris des enfants, la reine des marcassins, la reine des grenouilles, la reine de son propre imaginaire.

Rares sont les spectacles destinés au tout jeune public qui osent aborder avec une telle sincérité la notion de transgression et d’affirmation de ses pulsions les plus profondes. La comédienne Heda Cechova expose son corps dans toute sa dimension organique, attirante et repoussante à la fois. Elle est une reine en effet, qui revendique une place, dont elle est le modèle unique. Clown et poète avant tout, elle se vautre et s’élève, elle est humaine et animale, elle est la petite fille et la future femme. Au plus près de l’univers des tout-petits, elle patouille comme eux dans la matière, se l’approprie et leur offre en cadeau. « Donne-moi un bisou » ouvre un large espace de liberté qui dégomme les peurs, les complexes, les peines et invite à accepter l’autre et à s’accepter, sans masque et sans vanité.

Dominique Duthuit

 
PDF Imprimer Envoyer

« Gingko Parrot, dans mon arbre il y a… »

Compagnie AMK

A partir de 10 mois
Les 13 et 14 avril à Enghien-les-Bains

« Gingko Parrot, dans mon arbre il y a… » invite de tout jeunes spectateurs et leurs accompagnants à pénétrer un « autre monde », singulier et personnel : une arborescence dans toute sa dimension organique, végétale et animale. Dans cet espace intermédiaire se tissent des liens symboliques et logiques, entre le maillage familial et celui des couleurs, des matières et des sons. Accompagné sur scène par un musicien et un éclairagiste, le comédien joue à naître et renaître incessamment par la manipulation ludique du décor et l’effeuillage de son costume. Spectateurs en libre circulation, les enfants peuvent se laisser guider par les propositions de grande proximité du comédien et les ambiances sonores. L’enjeu essentiel de ce spectacle à vocation expérimentale, à la frontière des arts performatifs et plastiques, est d’amener les enfants à faire la découverte de leur propre imaginaire par la traversée commune d’un espace fabuleux et familial.

Conception, mise en scène, scénographie : Cécile Fraysse

Son : Alexandre Lévy
Lumières : Olivier Foy
Jeu : François Genty

Administration : Fabrice Boy
Diffusion : Julie Burgheim

Une production Cie A.M.K.
Avec le soutien de la DRAC île de France, la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et le Conseil Général des Yvelines. Avec le soutien de La Ferme du Mousseau - Elancourt, La Ferme du Bel Ebat - Guyancourt, du Prisme - Elancourt.
Photo : Fabrice Boy

Spectacle-installation spécialement créé pour les tous jeunes spectateurs de 10mois à 3ans, Gingko Parrot propose une première expérience de spectateur unique en son genre.
Directrice artistique de la compagnie AMK, Cécile Fraisse a élaboré un parcours où se mêlent les matières, les couleurs, les lumières et le son (Créations Sonores : Alexandre Lévy). Un immense tapis de jeu avec des cabanes, des igloos, des tunnels, des coussins de toutes les couleurs et de toutes les formes. C’est dans ce dispositif qu’évolue un danseur-comédien (François Genty), étrangement accoutré, tantôt oiseau venu d’un autre monde, tantôt conteur mystérieux, invitant les spectateurs à faire leur propre traversée de cet univers. Un dispositif  électro-accoustique, en partie fixé sur certains éléments du décor, interagit avec le comédien, aussi bien qu'avec  spectateurs.
La balade s’articule autour de sept espaces reliés par un ensemble de passages, fils rouges, racine, en tissu, et sollicite tous les sens et l’imaginaire des jeunes spectateurs en les entraînant dans un univers visuel et sonore très coloré. Ce dispositif abolit la frontière scène / salle : les spectateurs sont encouragés à prendre place au milieu du décor, et peuvent toucher les matières, communiquer avec le comédien, s’allonger ou se lever dans cet espace afin de se l’approprier et d’y construire leur propre parcours.
Cette installation nous propose un univers singulier qui veut explorer la dimension organique, végétale et animale de l’existence. Dans cet espace intermédiaire se tissent des liens symboliques entre le maillage familial et celui des couleurs, des matières et des sons. Ce spectacle évoque en effet la famille et les liens émotionnels entre les membres de plusieurs générations.
Une expérience sensorielle unique à partager avec ses enfants.

Emilie Sagne

 
PDF Imprimer Envoyer

« Moi seul »

ACTA - Compagnie Agnès Desfosses

Création Mars 2009

A partir de 3 ans
Le 30 mars à Enghien-les-Bains, les 1er et 2 avril à Ermont, du 7 au 9 avril à Garges-lès-Gonesse, et du 13 au 16 avril à Argenteuil

« Moi seul » dit le titre, et pourtant ils sont trois… Trois petites silhouettes, puis trois artistes qui jouent et se jouent de ces petits frères de jeu – figurines de papier au sol. Ils nous embarquent dans une ronde de sensations et d’émotions, sur fond de paysages d’enfance. L’un nous plonge en temps réel dans le son et dans l’espace, l’autre nous enlace dans l’image, le trait, les chemins qu’il dessine dans toutes les dimensions, le troisième nous perd dans sa danse vigoureuse et douce…

Une plongée dans ce temps de l’enfance, "paradis perdu ?’’, où le Moi seul se confronte à l’Autre pour apprendre à vivre et à grandir.

Conception et mise en scène : Laurent Dupont
Avec le regard complice d’Agnès Desfosses

Images argentiques et numériques : Agnès Desfosses
Digital design : David Liver
Sound designer : Mathieu Fiorentini
Scénographie : Patricia Lacoulonche

Interprétation : Laurent Dupont (son), David Liver (image), Raymond Siopathis ou Thierry Maboang (danse – en alternance)

Coproduction : ACTA, Villes de Villiers-le-Bel et de Saint-Julien en Genevois,
Projet accompagné par la Communauté de Communes du Pays de Questembert et par l’ADDAV 56
Photo : Agnès Desfosses © ADAGP Paris, 2010

Unique et pluriel

Qui suis-je? « Moi seul » évoque la question de l’identité. A quoi ressemble-t-on ? Comment affirme-t-on sa présence au monde ? Comment la partage-t-on avec les autres ? Bien au delà du simple récit initiatique, Laurent Dupont interroge dans cette toute nouvelle création notre capacité à être, au sens le plus large du terme. Etre dans le monde de la cité, être dans le monde des rêves, être sur terre, citoyen de la planète. Aucune image arrêtée, c’est dans le mouvement et la transformation perpétuelle de représentations identitaires que se construit l’image de soi. Silhouette de papier, gribouillis de lumière, ombre, corps s’inscrivent dans des contextes eux aussi tous différents, paysage marin, façade d’immeuble, lever de soleil sur l’horizon. A travers une multiplicité d’expressions (danse hip hop, musiques et ambiances sonores, photographies et projections lumineuses), cette pièce taille dans la complexité de l’existence des chemins pour que chacun puisse trouver sa place. Au départ,  ils sont trois sur un plateau dénudé. Moi, moi ! Le jeu veut que l’un se détache pour apprendre à grandir. Dans une ambiance sonore qui fluctue sans cesse entre la nostalgie du passé et le groove d’aujourd’hui, jaillit une première naissance qui se fond ou se différencie du paysage qui l’entoure. « C’est moi ou ce n’est pas moi ! » Une petite voix d’enfant guide cette exploration de la volonté d’être unique et plusieurs à la fois. « Moi seul » est une sorte de bataille aux accents poétiques qui transmet aux enfants le désir et l’énergie d’être soi parmi les autres. Sans ostentation, dans une adaptabilité constante aux bouleversements du monde.

Dominique Duthuit

 
PDF Imprimer Envoyer

« Qui dit gris... »

Compagnie Les Jardins insolites

Création 2009

A partir de 8 mois
Le 8 avril à Arnouville-lès-Gonesse

« Qui dit gris ...» : Des émotions simples et tranquilles pour les tout-petits.
Un perchoir gris, une valise grise et une dame toute de gris vêtue arrivent dans un espace gris…

Que va-t-elle faire ? On ne le sait pas, mais c'est l'heure ! L’heure des couleurs ; mais où sont-elles ? Ici ou là ?
En voilà une, puis deux, puis trois, sous la forme d’une tâche, d’un rond, d’une plume…

Aujourd’hui, la femme fabrique un oiseau…

Petites fantaisies poétiques, ludiques et énigmatiques sur la couleur.

Conception : Isabelle Kessler
Avec le regard de Marion David

Interprète : Thérèse Angelbaut

Production : Compagnie Les Jardins insolites
 
PDF Imprimer Envoyer

« A Fleur d'eau »

Compagnie Praxinoscope

Création 2008

De 6 mois à 4 ans
Les 30 et 31 mars à Saint-Gratien, les 1er et 2 avril à Arnouville-lès-Gonesse, et le 15 avril à Saint-Ouen-l’Aumône

Spectacle-paysage, comme un jardin  fait d’eau, d’ombres et de lumières, A Fleur d’eau invite à entrer dans un univers intime en laissant libre cours au désir de voir, de sentir, et de toucher : à fleur d'eau...

Au son des poèmes de Garcia Lorca et des percussions aquatiques, des ombres s’animent, une marionnette s’éveille…

Nous voici renvoyés à l’aube primitive de l’enfance.

Poèmes de Federico Garcia Lorca images et mise en scène de Vincent Vergone.

Interprètes : Mathilde Outters ou Catherine Morvan et à la percussion : Muriel Gastebois, Sébastien Clément ou Loïc Bescond.

Avec la collaboration d'Eric Achille.

Une création du Praxinoscope.
Réalisé avec le soutien de la Ville de Stains et du Département de Seine-Saint-Denis.
En co-réalisation avec l’Atelier de la Bonne graine.
Avec le soutien de la DRAC d’Ile-de-France Ministère de la culture et de la communication.
 
PDF Imprimer Envoyer

« Incertain corps »

Compagnie Point Virgule

Création 2008

A partir de 2 ans
Les 31 mars et 1er avril à Villiers-le-Bel

Des corps en mouvement et la respiration du soufflet d’un accordéon racontent « un certain corps ». Les trois danseurs et le musicien, accompagnés d’une composition originale de musique électronique, proposent de goûter les saveurs d’un corps ouvert et mobile.

Exaltant le plaisir de toucher, de sentir, de s’ébattre, le spectacle rend hommage au quotidien des enfants qui laisse une belle place à la vitalité du mouvement et à la découverte de l’autre et du monde par le corps.

Chorégraphie : Claire JENNY

Interprétation : Marie BARBOTTIN, Olivier BIORET, Natacha GARCIN
Accordéoniste : Florent THIANT

Univers sonore : Nicolas MARTZ
Scénographie : Pascal DIBILIO
Création des images : Julien NESME
Création des costumes : Agnès d’AT
Création des lumières : Laurent LABARRERE

Une coproduction de la compagnie Point Virgule, du service culturel de Champigny-sur-Marne, de la Communauté d’Agglomération du Val d’Yerres, des villes de Yerres et de Brunoy, du Prisme à Elancourt, de la MAC de Créteil. Avec les soutiens du Conseil général du Val-de-Marne, du Conseil général de l’Essonne et des Ateliers de Paris – Carolyn Carlson.

Visions éclatées

Qu’est-ce qu’un corps ? De quels fragments est-il composé ? Comment d’un puzzle éclaté peut-il devenir une personne entière, capable de bouger, de ressentir, d’exprimer et d’entrer en contact avec l’extérieur ? Depuis plus de 20 ans, la chorégraphe Claire Jenny met la pratique de son art au service de personnes victimes d’enfermement. « Mon travail »,  dit-elle, « est de chercher à mettre en évidence le cheminement essentiel qui les conduit vers une intégrité de leur être : qu’est-ce qui fait qu’ils tiennent debout, en équilibre, en interaction avec le corps de l’autre, au sens propre, charnel, comme au sens figuré ». Avec « Incertain corps », pièce chorégraphique créée en 2008 pour un public à partir de 2 ans, elle évoque cette question de l’appréhension de soi et de l’altérité, question qui est au centre des préoccupations des tout-jeunes spectateurs. Elle les place, assis sur le sol, au cœur d’un dispositif scénique qui les englobe tout entier. Dans ce contexte de proximité, elle propose différentes séquences qui modifient sans cesse la perception du corps. Au son du soufflet de l’accordéon, au sein d’un petit castelet, mains, bras, jambes apparaissent comme de véritables entités autonomes, douées d’une respiration et d’une expression singulière. Puis, dans les airs, sur une toile suspendue, des corps projetés s’assemblent comme en apesanteur avant d’apparaître sur le plateau central. Si, à ce moment là, la réalité des trois danseurs est incontestable, elle laisse néanmoins une impression d’étrangeté et d’évanescence. Qui sont-ils ces trois là, sortes d’extra-terrestres qui s’effleurent, se manipulent, s’échappent et se dédoublent en images aériennes et douces ? Leur présence onirique provoque un trouble qui déclenche le désir et le plaisir de les attraper du regard, de se les approprier, de les reconnaître au cours de leurs différentes représentations. Ils sont un et multiple à la fois. Cette forme chorégraphique et visuelle oblige, sur un ton ludique et joyeux, à ne jamais se satisfaire d’une seule et unique image de l’être humain.

Dominique Duthuit

 
PDF Imprimer Envoyer

« Grain »

Ensemble Fa7

Création 2007

A partir de 6 mois
Les 28 et 29 mars à Ermont, le 1er avril à Taverny, et les 7 et 8 avril à Cergy

C'est un moment de la vie d'une femme dans un lieu singulier.

Dans cet univers rêvé où se croisent seaux en zinc, flûtes traversières, grains en tout genre ; la musique accompagne tous les instants : improvisations, chants de femmes des rizières de la plaine du Pô, œuvres de W.A. Mozart, Olivier Dejours, Jean-Philippe Rameau...

Invitation à l'écoute, à la découverte de gestes anciens, de jeux inventés, d'images sonores.

Conception et interprétation : Sylvie Pascal
Mise en scène : Marc Forest
Création lumière et accessoires : Rodolphe Hazo
Scénographie : Emmanuelle Sage-Lenoir

Compagnie aidée par le ministère de la culture et de la communication / Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France, au titre de l'aide aux ensembles conventionnés ; et soutenue par le Conseil général de Seine-et-Marne. Compagnie membre du réseau Futurs composés.
 
PDF Imprimer Envoyer

« Chübichaï »

Compagnie Le vent des Forges
Création 2006

A partir de 18 mois
Du 29 au 31 mars à Cergy, et du 7 au 9 avril à Villiers-le-Bel

Le CHÜBICHAÏ est un enfant au visage rond comme la lune.

Il appelle sa maman. Mais elle ne répond pas. Il part à sa recherche.

Sur son chemin, il rencontre des personnages étranges, des êtres bienveillants, des ogres terrifiants...

Retrouvera-t-il sa maman ?

Un jeu d'enfant. Quand la chambre d'enfant devient le théâtre des peurs enfantines...

Quand le petit se cache sous son lit pour jouer à l'enfant perdu, abandonné... Quand il s'invente un monde hostile et qu'il grimpe au sommet de ses montagnes imaginaires....

Deux comédiennes manipulent les personnages nés de la terre. La voix se modèle au rythme des masques naissants. Tour à tour, elles pétrissent comme l'artisan et manipulent comme le marionnettiste.

Conception et interprétation : Odile L’Hermitte et Marie Tuffin

Production : A3 Production

CHÜBICHAÏ, PRIX PETITE ENFANCE DU JURY MOMIX 2009

Les mains dans la terre

« Il était une fois un petit bout de toi… » Tout en pétrissant l’argile grise, jouant avec la matière, les mots, les musiques et les gestes, deux femmes content l’histoire initiatique de Chübichaï. Un Chübichaï qui n’existe au départ que dans la sonorité de son nom. Il va naître progressivement de la transformation de la terre, objet central et magique de cette pièce qui se construit et se déconstruit à vue. Jamais installé dans un univers unique, Chübichaï est un héros en voyage, une petite bille argileuse qui s’enrichit et se modifie au cours de sa quête. Une quête d’importance puisqu’il cherche et réclame à corps et à cri sa mère. Chaque épisode traversé, qui efface aussitôt l’ancien, est une épreuve de la nouveauté. Si les conteuses sont joueuses, elles n’en sont pas moins féroces. D’un geste de la main, elles anéantissent systématiquement les créatures qu’elles sculptent pour les rendre à leur état originel. En chansons inspirées du rap, du jazz ou de traditions populaires, elles ouvrent l’horizon d’un monde qui n’en a jamais fini de révéler la diversité de ses couleurs.

Nombreux sont les voyages initiatiques racontés aux enfants. Celui de « Chübichaï » a la particularité de s’inscrire dans un même matériau référent, la terre/la mère, qui a le pouvoir d’être ou de disparaître sous la volonté de la main. Rattachés à cet élément fondateur et rassurant, les petits spectateurs se laissent librement embarqués dans une aventure qui les confronte, sans les désarmer, à leurs peurs du monstre, du grand ou du méchant.

Dominique Duthuit

 
PDF Imprimer Envoyer

« Ouïe, peut-être »

Compagnie Cincle plongeur
Création 2006

A partir de 1 an
Du 31 mars au 3 avril à Argenteuil, et les 14 et 15 avril à Marly-la-Ville

Quelle est notre musique de tous les jours ?

Dans « Ouïe, peut être », le corps écoute ; il est bercé, secoué, porté par des sons du quotidien : la mare aux grenouilles, l’approche d’une motocyclette, un chanteur jouant de la guitare dans le métro… Peu à peu, des univers sonores composent la partition du spectacle où la danse permet de créer des paysages, de dessiner des sentiments et des histoires.

Ce spectacle éveille la curiosité des petits pour ces sons qui nous environnent et les émotions qu’ils procurent. Une approche du monde aussi intense que celle offerte par le regard. Une invitation à percevoir autrement les choses et les êtres du quotidien.

Chorégraphie et interprétation : Anne-Laure Rouxel
Musique originale : Anne-Laure Rouxel et Woudi
Lumières : Nicolas Guellier et Franck Thévenon
Costumes : Sabine Alziary
Assistantes à la chorégraphie : Manochhaya et Frédérique Grange
Régisseur général : Nicolas Guellier
Coproduction Cie Cincle Plongeur / Espace Malraux, Ville de Joué-les-Tours
Avec le soutien du Conseil Général d'Indre et Loire et du Centre Dramatique Régional de Tours
Photo: Arnaud Ville
 
PDF Imprimer Envoyer

« Au bord de l’eau »

Compagnie La Libentère / Enfance et musique

Création 2009

A partir de 1 an
Du 30 mars au 2 avril à Fosses, du 6 au 8 avril à Cergy

Version crèche
Le 9 avril à Gonesse

Une jeune femme nous accueille en dansant devant la porte lumineuse du théâtre.

Le public entre et prend place.

Un corps se glisse dans une chevelure de sable, se découvre et joue de l’espace.

La jeune femme passe sous la faille de pierre et rebondit de petites roches en petites roches.

Un face à face avec la mer, un vaste espace s’ouvre. Elle s’y élance…

Une danse épurée construite sur une succession de moments. Inspirée de la mer, de sa force douce, brutale ou fluide. Cette force est présente sur tous les continents et nous invite au voyage.

Chorégraphe : Véronique His

Danseuse interprète : Mathilde Vrignaud
Musiques originales : Agnès Chaumié
Photographies : Agnès Desfosses
Scénographie : Patricia Lacoulonche
Création lumière : Eric Guilbaud
Assistante écriture chorégraphique : Pascale Luce

Coproduction : Compagnie La Libentère et Enfance et Musique.
Avec le soutien de la région Haute-Normandie, de la Scène Nationale de Dieppe, et de la ville de Gennevilliers.

Coup de cœur, coup de pouce !

 
PDF Imprimer Envoyer

« Petit’Ô »

Compagnie Le Rideau à Sonnette
Création avril 2008

De 1 an à 6 ans
Le 13 avril à Ermont

« … Quand Petit’Ô ouvrit la bouche, il respira l’air,
Quand Petit’Ô ouvrit les yeux, il découvrit la lumière,
Quand Petit’Ô ouvrit les mains, il rencontra la terre,
Quand Petit’Ô ouvrit les oreilles, il entendit la mer… »

C’est l’histoire de la première fois. Petit’Ô se découvre en rencontrant le monde.
Trois comédiennes tissent les fils d’une mise au monde onirique mêlant danse, théâtre et chant.

Une expérience poétique pour régaler les yeux et les oreilles des tout jeunes spectateurs et de leurs parents !

Conception : Gwenaëlle Mendonça, Sandrine Nicolas et Hélène Seretti

Comédienne : Sandrine Nicolas, Anna Pieri et Hélène Seretti
Collaborateur artistique : Philipe Suberbie
Collaboratrice musicale : Eléonor Agritt
Collaboratrice sonore : Jeanne Leroux
Scénographie : Patricia Lacoulonche
Costumes : Patricia Lacoulonche et Hélène Seretti
Création lumière : Raphaël de Rosa

Avec le soutien à la diffusion d’ARCADI

Des sens aux sentiments

C'est l'histoire de Petit'Ô (interprêté par le lutin Sandrine Nicolas), qui nait, et découvre le monde à travers ses cinq sens : il l'explore, le rêve, le touche, l'écoute. Autour de lui, la petite scène du théâtre se transforme en un terrain de jeu où il rencontre d'étranges créatures, et, parmi elles, lui-même.
Le spectacle, co-écrit par les trois comédiennes, se veut un voyage au pays des sensations d'un être tout neuf. Pour n'être pas nouvelle, l'idée est jolie et bien travaillée. Il y a de belles trouvailles. La scène durant laquelle Petit-Ô découvre la mer est particulièrement envoutante, avec un travail de premier ordre sur la lumière, et des effets sonores subtils et joués en direct. On est dans le monde de l'illusion et du meilleur théâtre d'objets. Le parti-pris sensuel et la profusion d'images exercent un charme indéniable sur les petits enfants, et en font un spectacle parfaitement recommandable.

François Fogel

Coup de cœur, coup de pouce !

 
PDF Imprimer Envoyer

EN ORANGE = SÉANCES TOUT PUBLICEN NOIR = SÉANCES EN TEMPS SCOLAIRE

« Grain » – Ensemble Fa7

Le 28 mars 2010 à 11h00 et 17h00
Lieu : Espace jeunesse Guérin-Drouet, Rue Maurice-Berteaux, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Grain » – Ensemble Fa7

Le 29 mars 2010 à 10h30 et 15h30
Lieu : Espace jeunesse Guérin-Drouet, Rue Maurice-Berteaux, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 29 mars 2010 à 9h15, 10h45 et 14h30
Lieu : Théâtre 95, Allée du Théâtre, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« A Fleur d'eau » – Compagnie Praxinoscope

Le 30 mars 2010 à 9h30 et 10h30
Lieu : Centre culturel Camille Claudel, Square Georgette Agutte, 95210 Saint Gratien
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 30 mars à 9h15 et 10h30
Lieu : Espace Germinal, Avenue du Mesnil, BP 600025, 95470 Fosses
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 30 mars 2010 à 9h15, 10h45 et 14h30
Lieu : Théâtre 95 , Allée du Théâtre, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Kuuneiti »/ « La jeune fille de la lune » – Dance Theatre Auraco

Le 30 mars 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue Général De Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 30 mars 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Centre des Arts, 12-16, rue de la Libération, 95880 Enghien-les-Bains
Afficher un plan d'accès >

« Rawums » (« Coquille d’envol ») – Melanie Florschütz et Michael Döhnert

Le 30 mars 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Maison de quartier Camille Claudel, 32 bis, avenue du 8 mai 1945, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

FORUM EUROPEEN

« A Fleur d'eau » – Compagnie Praxinoscope

Le 31 mars 2010 à 10h00
Lieu : Centre culturel Camille Claudel, Square Georgette Agutte, 95210 Saint Gratien
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 31 mars 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Espace Germinal, Avenue du Mesnil, BP 600025, 95470 Fosses
Afficher un plan d'accès >

« Felicità di una stella » / « Bonheur d’une étoile » – Teatro all Improvviso

Le 31 mars 2010 à 10h30 et 14h30
Lieu : Théâtre de l’aventure, 1 rue Gambetta, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 31 mars 2010 à 9h30, 11h00 et 17h00
Lieu : Théâtre 95, Allée du Théâtre, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Incertain corps » – Compagnie Point Virgule

Le 31 mars 2010 à 15h00
Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Kuuneiti »/ « La jeune fille de la lune » – Dance Theatre Auraco

Le 31 mars 2010 à 14h00
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue Général De Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 31 mars 2010 à 10h30 et 15h00
Lieu : Salle Jean-Vilar, 9 bd Héloïse, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Rawums » (« Coquille d’envol ») – Melanie Florschütz et Michael Döhnert

Le 31 mars 2010 à 10h00
Lieu : Maison de quartier Camille Claudel, 32 bis avenue du 8 mai 1945, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 31 mars 2010 à 10h00
Lieu : Maison de quartier Boris Vian, 4 rue Scribe, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

Lecture

Le 31 mars 2010 à 11h30: Si tú no hubieras nacido / Toi si tu n’étais pas né - Lecture du texte de Carlos Laredo en français par des comédiens de la compagnie ACTA, suivie d’une discussion avec l’auteur.

Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

FORUM EUROPEEN

« Ach darf ich Dich ein wenig küssen?» / « Donne-moi un bisou! »

Le 1er avril 2010 à 10h00
Lieu : Maison de quartier Allende, 10 boulevard Salvador Allende Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« A Fleur d'eau » – Compagnie Praxinoscope

Le 1er avril 2010 à 9h00, 10h15 et 14h00
Lieu : Espace Charles Aznavour, 1 rue de Boishue, 95400 Arnouville-les-Gonesse

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 1er avril 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Espace Germinal, Avenue du Mesnil, BP 600025, 95470 Fosses
Afficher un plan d'accès >

« Felicità di una stella » / « Bonheur d’une étoile » – Teatro all Improvviso

Le 1er avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Auditorium de Coulanges, Ferme de Coulanges, 4, rue Saint-Nicolas, 95500 Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Grain » – Ensemble Fa7

Le 1er avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Centre culturel de Taverny, 6 rue Chemin Vert de Boissy, 95150 Taverny

« Incertain corps » – Compagnie Point Virgule

Le 1er avril 2010 à 10h00
Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Kuuneiti » / « La jeune fille de la lune » – Dance Theatre Auraco

Le 1er avril 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue Général De Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA - Compagnie Agnès Desfosses

Le 1er avril 2010 à 10h15 et 14h30
Lieu : Théâtre de l’Aventure, Rue Maurice-Berteaux, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 1er avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Salle Jean-Vilar, 9 bd Héloïse, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Rawums » (« Coquille d’envol ») – Melanie Florschütz et Michael Döhnert

Le 1er avril 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Maison de quartier Camille Claudel, 32 bis, avenue du 8 mai 1945, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 1er avril 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Maison de quartier Boris Vian, 4 rue Scribe, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

Lecture

Le 1er avril 2010 à 9h30 : Babil, Ali et le loup, La plage oubliée - Lecture pour adultes des textes de et par Joëlle Rouland, suivie d’une discussion avec l’auteur.

Lieu : Bibliothèque Intercommunale Anna Langfus, 37 boulevard Henri Bergson, 95200 Sarcelles
Afficher un plan d'accès >

« A Fleur d'eau » – Compagnie Praxinoscope

Le 2 avril 2010 à 9h, 10h15, 14h et 15h
Lieu : Espace Charles Aznavour, 1, rue de Boishue, 95400 Arnouville-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 2 avril 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Espace Germinal, Avenue du Mesnil, BP 600025, 95470 Fosses
Afficher un plan d'accès >

« Felicità di una stella » / « Bonheur d’une étoile » – Teatro all Improvviso

Le 2 avril 2010 à 10h00, 14h30 et 18h30
Lieu : Auditorium de Coulanges, Ferme de Coulanges, 4 rue Saint-Nicolas, 95500 Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Les 1er et 2 avril 2010 à 10h15 et 14h30
Lieu : Théâtre de l’Aventure, 1 rue Gambetta, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 2 avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Salle Jean-Vilar, 9 bd Héloïse, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 2 avril 2010 – 9h15 et 10h30
Lieu : Bibliothèque de l'Horloge, Place des ouvrages, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 3 avril 2010 à 10h30 et 16h00
Lieu : Salle Jean-Vilar, 9 bd Héloïse, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 3 avril 2010 à 10h30
Lieu : Bibliothèque de l'Horloge, Place des ouvrages, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 6 avril 2010 à 9h30 et 10h30
Lieu : Maison de quartier des Linandes, Place des Linandes Beiges, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 6 avril 2010 à 15h00
Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 7 avril 2010 à 9h30 et 10h30
Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 7 avril 2010 à 15h00
Lieu : Maison de quartier Boris Vian, 4 rue Scribe, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Grain » – Ensemble Fa7

Le 7 avril 2010 à 10h00, 14h00 et 17h00
Lieu : L’Apostrophe - Scène Nationale, 1 Place des Arts, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 7 avril 2010 à 14h00
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue du Général de Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 7 avril à 2010 à 10h
Lieu : Espace Marcel Pagnol, 2 rue Gounod, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière

Le 8 avril 2010 à 9h30 et 10h30
Lieu : Maison de quartier des Linandes, Place des Linandes Beiges, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 8 avril 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Maison de quartier Boris Vian, 4 rue Scribe, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Grain » – Ensemble Fa7

Le 8 avril 2010 à 9h15, 10h30 et 14h00
Lieu : L’Apostrophe - Scène Nationale, 1 Place des Arts, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 8 avril 2010 à 10h00 et 14h00
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue du Général de Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Qui dit gris… » – Compagnie Les Jardins insolites

Le 8 avril 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Maison de la petite enfance, 66 rue Robert Schuman, 95400 Arnouville-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 8 avril 2010 à 15h00
Lieu : Crèche à définir

« Au bord de l’eau » – Compagnie La Libentière / Enfance et musique

Le 9 avril 2010 à 10h30
Lieu : Maison de l'enfance Victor Hugo, Square de la Garenne, 95500 Gonesse.
Afficher un plan d'accès >

« Chübichaï » – Compagnie Le vent des Forges

Le 9 avril 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Maison de quartier Boris Vian, 4 rue Scribe, 95400 Villiers-le-Bel
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 9 avril 2010 à 10h00 et 14h00
Lieu : Espace Lino Ventura, Avenue du Général de Gaulle, 95140 Garges-lès-Gonesse
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 9 avril 2010 à 9h00 et 10h15
Lieu : Maison de la petite enfance, Halte Garderie Maison de la petite enfance, 18 rue du Temple, 95880 Enghien-les-Bains
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 10 avril 2010 à 10h00
Lieu : Médiathèque Stendhal, 3 place Mendès-France, 95310 Saint Ouen L’Aumône
Afficher un plan d'accès >

« Gingko Parrot, dans mon arbre il y a… » – Compagnie AMK

Le 13 avril 2010 à 9h00, 10h00, 14h30 et 15h30
Lieu : Médiathèque George Sand, 5-7 rue de Mora, 95880 Enghien-les-Bains
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 13 avril 2010 à 14h30
Le 13 avril 2010 à 20h30
Lieu : Salle Maurice Sochon, Rue Yves-Farges, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Petit’Ô » - Compagnie Le Rideau à Sonnette

Le 13 avril 2010 à 10h15 et 14h30
Lieu : Théâtre de l’aventure, 1 rue Gambetta, 95120 Ermont
Afficher un plan d'accès >

« Rêves de Pierre » – Compagnie du Porte Voix

Le 13 avril 2010 à 9h15 et 10h30
Lieu : Bibliothèque l'Astrolabe, Parvis de la Préfecture, 95000 Cergy
Afficher un plan d'accès >

« Gingko Parrot, dans mon arbre il y a… » – Compagnie AMK

Le 14 avril 2010 à 9h00, 10h00, 14h30 et 15h30
Lieu : Médiathèque George Sand, 5-7 rue de Mora, 95880 Enghien-les-Bains
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 14 avril 2010 à 10h30 et 15h00
Lieu : Salle Maurice Sochon, Rue Yves-Farges, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 14 avril 2010 à 10h
Lieu : Espace Jean Legendre, Rue Marcel Petit, 95670 Marly-la-Ville
Afficher un plan d'accès >

« A Fleur d'eau » – Compagnie Praxinoscope

Le 15 avril 2010 à 9h15, 10h30 et 15h00
Lieu : Maison de quartier de Chennevières, 2 place Louise Michel, 95310 Saint Ouen L'Aumône
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 15 avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Salle Maurice Sochon, Rue Yves-Farges, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >

« Ouïe, peut-être » – Compagnie Cincle plongeur

Le 15 avril 2010 à 10h00 et 15h00
Lieu : Espace Jean Legendre, Rue Marcel Petit, 95670 Marly-la-Ville
Afficher un plan d'accès >

« Moi seul » – ACTA / Compagnie Agnès Desfosses

Le 16 avril 2010 à 10h00 et 14h30
Lieu : Salle Maurice Sochon, Rue Yves-Farges, 95100 Argenteuil
Afficher un plan d'accès >