PDF Imprimer Envoyer

 

Potopoto

Compagnie Ouragane

Petite Forme Dansée Pour Le Tout-petit
Création Février 2005
Chorégraphie Et Interprétation : Laurence Salvadori
Conception Plastique Et Costume : Ahouk (nicole Gilbert)
Réalisation Plastique : Ahouk Et Philippe Blanc
Scénographie : Philippe Blanc Et Laurence Salvadori
Régie Générale / Lumière : Nicolas Barraud
Musiques : The Enver Izmailov Trio – D. Goyone – The Fairy Tale Trio – Café Rambrandt – F . Gervais – Cacha-cache – Chick Corea – A. Minvielle – N. Repac – Océan – D. Malherbe . Arrangements Musicaux: Franck Gervais

Plic Ploc… ! La danseuse tend la main. Plic Ploc, Plic Ploc… ! Elle tend l’autre main, retourne la première puis la seconde et entame une danse de la pluie rythmée par les gouttes. Les enfants lèvent la tête, intrigués, par cette pluie invisible qui tombe de plus en plus fort. Apparaît une cascade et la danseuse est derrière, dessous, s’entoure de ce rideau scintillant. Prenant pour thème les quatre éléments, Laurence Salvadori s’attache tout au long de ce solo à mettre en avant leur aspect visuel, auditif et sensitif. Quel bruit fait la pluie en tombant dans le creux de la main ? Quel son fait le pied qui martèle le sol ? Que ressent-on au passage dans les cheveux de l’air léger déplacé par un éventail ? Le feu tout juste allumé brûle-t-il ou réchauffe-t-il le visage et les mains ? Laurence Salvadori entraîne les tout-petits dans une suite de courtes danses pensées à leur intention. Régulièrement, elle y mêle avec habileté des intermèdes plus proches de la pantomime pendant lesquels ses regards, ses postures créent un lien de connivence avec les enfants. Soudain, un potopoto, petit animal espiègle, apparaît et se lance sur ses pas. Un papillon tente de s’échapper de sa cage dans de lents mais vigoureux battements d’ailes, tandis qu’une lumière chaude l’enveloppe. Des poissons frétillent dans la mare, sautent de l’arrosoir. La danseuse en attrape un. Le tient-elle ? Il glisse, frétille, se démène dans ses mains et, hop, elle l’avale sous les exclamations ébahies. De petites bottes s’élancent dans une drôle de danse la tête en bas. Les enfants sont ravis de toutes ces apparitions. Après le spectacle, des images plein la tête, ils s’en vont tout au long de l’espace d’exposition précédant le dispositif scénique découvrir des mini-mondes de faune et de flore.

Véronique Simon, www.theatre-enfants.com