Accueil > Les éditions précédentes > Forum 2006 > Collaborations artistiques européennes : Interview de Siemke Böhnisch
Collaborations artistiques européennes : Interview de Siemke Böhnisch PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 08 Février 2010 22:04

Interview de Siemke Böhnisch

1. Comment est né votre désir de mener un travail de recherche sur le thème du théâtre pour le très jeune enfant?
For me both the aesthetic strategies developed by artists addressing the very young and the presence of the children as audience make this theatre to a highly interesting research subject. As a theatre researcher I consider also that theatre for children, and especially for children under 3 years old, is an underexposed area within theatre studies. I would like to contribute to put it on the map of contemporary theatre art.

Pour moi, ce sujet de recherche est vraiment passionnant autant par les choix esthétiques développés par les artistes qui s’adressent aux tout petits que par la présence de ces enfants en tant que public. En tant que chercheur en art dramatique, je considère que le théâtre pour enfants, plus spécialement celui pour les moins de 3 ans, constitue un champ de recherche inexploré…J’aimerai contribuer à le placer sur le même terrain que le théâtre contemporain.

2. Pouvez vous nous raconter votre première rencontre avec ce genre de spectacle?
My first encounter with this theatre was on an Arts festival for the very young in Norway, the “Klangfugl” festival in Kristiansand 2002 (www.klangfugl.no). The festival presented 16 productions, both performances and exhibitions, which were the result of the first National Norwegian Arts Project for children from 0 to 3 years old. The project was initiated and financed by the Arts Council Norway (www.kulturrad.no).

Ma première rencontre avec ce théâtre a eu lieu lors d’un festival d’art pour les tout petits en Norvège, le “Klangfugl” festival in Kristiansand 2002 (www.klangfugl.no). Ce festival qui présentait 16 productions mêlant spectacles et expositions, était le fruit du premier Projet national des Arts en Norvège pour les enfants de 0 à 3ans…Ce projet a été initié et financé par le Conseil des Arts de Norvège (www.kulturrad.no).

3. Pourquoi vous êtes vous passionnée pour cette forme de théâtre?
I got fascinated by the theatre for the very young already in my first encounter with it. Both the experimental aesthetics that I experienced in some of the performances and the way the children contributed to the theatre event was captivating me as part of the audience and as a researcher. In addition the discourse about this theatre is very engaging. The theatre for the very young is raising some “big” questions which seem to be relevant for theatre in general.

J’ai été fascinée par le théâtre pour les tout petits dès ma première rencontre.
J’étais captivée en tant que public et en tant que chercheur à la fois par l’esthétique expérimentale que j’ai ressentie lors de certaines performances et par la manière dont les enfants participaient à l’évènement théâtral. De plus, la réflexion développée à propos de ce théâtre est vraiment passionnante. Le théâtre petite enfance soulève des questions essentielles qui semblent s’appliquer au théâtre en général.

4. Quel était le sujet de votre thèse ?
The working title of my thesis is “Theatre for the very young: Aesthetic strategies and potentials in the theatre for children from 0 to 3 years old.” I analyse selected performances and try to look at the aesthetics of the performances as part of the complex dynamic process that takes place between the performers and the audience. I ask if and in which way the theatre for the very young is a contribution to a “performative aesthetic” that has been described in the field of contemporary theatre for adults.

Le titre de ma thèse était : « Théâtre pour les tout petits : esthétique et potentialité dans le théâtre pour les 0 à 3 ans. »
J’ai analysé une sélection de spectacles et ai essayé de voir l’esthétique de ces spectacles comme faisant partie du processus dynamique et complexe qui se met en place entre les comédiens et le public. Je me suis demandé comment le théâtre pour les tous petits est une contribution à l’esthétique de la performance décrite dans le domaine du théâtre contemporain pour adultes.


5. Grâce à votre position en tant que spectatrice privilégiée lors des différents festivals en Europe, comment observez vous l’évolution des créations en direction de la petite enfance en Europe?

The developments in the different countries differ, dependent on factors as for example the position of the very young children in society, the theatre system, the existing theatre for older children or the cultural assumption about children and theatre. The overall tendency I see is, that the theatre for the very young is getting increasing focus in many European countries and that there is a need for meeting, discussion an exchange in the field of theatre for the very young in Europe.

J’observe des différences de développement entre les pays, qui peuvent s’expliquer par plusieurs facteurs. Comme par exemple la place de l’enfant dans la société, le système théâtral, ce qui existe déjà au niveau du théâtre jeune public, et l’immersion culturelle des enfants au théâtre.
Je remarque que la tendance générale montre qu’il y a un intérêt croissant dans plusieurs pays européens, et qu’il y a un réel besoin de discussions, de débats et d’échange sur ce sujet en Europe.

6. Pouvez vous me citer tous les festivals en Europe consacrés à la petite enfance?
No, I regret, I do not have an overview.

Non je regrette, je n’ai pas de vue d’ensemble.


7. Dans quels pays d’Europe vit on cet engouement pour les spectacles Petite enfance? pourriez vous dresser une sorte de cartographie de la création Petite enfance en Europe?
I’m lacking the total overview that would be necessary for to draw the map. I know that there is a special enthusiasm for the theatre for the very young in your country, in Italy and in Scandinavia. In Germany and in Austria there are some very engaged theatre people in this field, but there is still a lot of scepticism too. I have met people from England, Belgium, Holland, Spain and Hungary working with theatre for the very young, but I’m lacking more overall information from these countries.

Je manque d’une vue d’ensemble nécessaire pour dresser une cartographie.
Je sais qu’il y a un enthousiasme particulier dans votre pays (La France), en Italie et en Scandinavie. En Allemagne et en Autriche, il y a des gens de théâtre vraiment engagés, mais il y existe encore beaucoup de scepticisme. J’ai rencontré des professionnels d’Angleterre, de Belgique, de Hollande, d’Espagne et de Hongrie travaillant dans ce domaine mais je manque d’information sur ces pays.

8. Y a t-il des thématiques communes développées dans ces spectacles?
There are a lot of different themes in the performances which I saw, but there are some themes that come again, like the four seasons, the four elements (most earth and water), and the birth – that is, themes and materials from nature. Another theme which has been varied was what I will call: the making of pictures or figures. That can be by building or drawing or painting. Often there is a focus on perceptive qualities and the materiality.

Il y a beaucoup de thèmes différents abordés dans les spectacles que j’ai vus, mais il existe des thèmes récurrents comme les 4 saisons, les 4 éléments (plutôt la terre et l’eau), et la naissance – ce sont des thèmes et matériaux liés à la nature. Un autre thème souvent développé est ce que j’appellerais « la fabrication d’images et de figures ». Cela peut être abordé par la construction, le dessin ou la peinture. Souvent, on met en avant la qualité de perception sensorielle ou matérielle.

9. Y a t-il des divergences de point de vue entre les artistes européens sur la création en direction de la petite enfance?
In the international meetings in which I participated arose some interesting differences of opinion. I only name some of the points of discussion: Should theatre artists challenge the very young children? If yes, how should or could they do it? Which experiences are bad for the children, what should they be protected against? Should there be an interactive playing part after the performance? What type of contact to the audience is necessary in the performances for the very young? How should the accompanying adults intervene during the performance? How should the artists use psychological or pedagogical knowledge in their artistic productions? Should they?

Dans les conférences internationales auxquelles j’ai participé, il se dégageait d’intéressantes différences d’opinion. Je vais juste citer quelques thèmes de discussion qui peuvent être sujets de divergences :
Est-ce que les artistes de théâtre devaient se confronter au spectacle pour les tout petits ?
Si oui, comment devraient ils ou pourraient ils le faire ?
Quel type d’expérience théâtrale peut traumatiser un enfant ? De quoi devons-nous les protéger ?
Doit-il y avoir un échange entre les artistes et les enfants après le spectacle ?
Quel rapport au public doit-on créer pour ce genre de spectacle ?
Comment l’adulte qui accompagne doit-il se comporter pendant le spectacle ?
Comment les artistes pourraient-ils utiliser les connaissances pédagogiques ou psychologiques sur l’enfant dans leur production artistique ? Devraient t-ils le faire?


10. Pourriez vous développer votre point de vue concernant les divergences de langages, facteurs d’entraves dans les échanges européens.
My observation is that there are some obstacles in the European exchange on this field, due to cultural differences. And I think that it would be fruitful to give more attention to and be more aware of these differences. The difficulties of language and translation can make the differences obvious. For example expressions, which are key words in one cultural context, like “l’imaginaire” in the French discourse, cannot be understood adequately in a translation without more knowledge of this discourse. The cultural differences concern, among other things, the visions and practices of the children of this age group, of the relationship between adults and children, of the arts and theatre in general and of theatre for children in particular. The point is very banal, but nevertheless crucial: Theatre for the very young is part of different cultural and social landscapes and that should be taken in account in the European exchange. Sure, that will be time and energy consuming, but it will also give the unique possibility to get aware of the blind spots in ones own cultural context.

Il me semble qu’il existe des obstacles dans les échanges européens sur ce sujet de la création pour la Petite Enfance, dus aux différences culturelles. Et je crois qu’il serait constructif d’y prêter plus d’attention et d’être plus conscient de ces différences. Les difficultés de langue et de traduction peuvent mettre en évidence ces divergences. Je citerais pour exemple des expressions qui peuvent être des mots clés dans un contexte culturel donné comme « l’imaginaire » dans la langue française : cette expression ne peut se comprendre correctement sans une connaissance préalable de ce que signifie ce concept pour un Français. Les différences culturelles concernent, notamment, la façon d’appréhender le comportement des enfants de cet âge, les relations entre adultes et enfants, l’art et le théâtre en général, et le théâtre pour enfants en particulier. Ce point peut sembler banal mais il reste crucial : le théâtre pour les tout-petits est une part du paysage culturel et social de chaque pays et nous devrions en tenir compte dans les échanges européens. Bien sûr, il nous faudrait dépenser du temps et de l’énergie (si l’on voulait documenter toutes nos différences), mais cela nous donnerait la possibilité d’être conscient des quelques lacunes de notre propre contexte culturel.

Propos recueillis et traduits par My-Linh Bui