PDF Imprimer Envoyer

Baleine

Compagnie Robinson

Spectacle chorégraphique pour la petite enfance - dès 9 moisDurée : 30 minutesConception, direction artistique et chorégraphie : Claude MagneDécors et composition musicale : Jacky MéritCostumes : Janine Maurin
Interprétation : Anne Maurin et Barbara Blanchet

Coproduction : Compagnie Robinson, CNR de Poitiers, Ville de Poitiers, DRAC Poitou-Charentes ; avec le concours, pour la reproduction sonore, des enceintes hautes fidélité J.M.R.

Gigantesque et pourtant très délicate, la baleine est comme nous, un mammifère à sang chaud. Comme nous, elle vit en société, et l’éducation de ses petits occupe une longue partie de son temps. Aux côtés de leur mère, les baleineaux découvrent la vie, le rapport à l’autre, le jeu…Ces grands cétacés seraient-ils semblables à l’être humain ? C’est en tout cas ce que semble suggérer la chorégraphie de Claude Magne, qui utilise l’univers du plus grand des mammifères marins pour parler des relations mère-enfant.

L’océan comme source de vie, et la baleine, symbole de l’âge adulte : tout n’est que métaphore dans ce spectacle chorégraphique, qui suggère plus qu’il ne montre, et s’appuie largement sur ses deux interprètes. Dans une ambiance de "grand bleu", les danseuses s’élèvent, retombent, s’éloignent et se rapprochent, au rythme des sons de la mer. Toutes les parties du corps sont sollicitées pour exprimer les différents stades de la première enfance : naissance, tressaillements du nourrisson, premiers pas, premiers détachements de la mère, curiosité et peur de l’inconnu, retour vers un environnement familier, besoin de protection… Au travers de leurs regards et de l’expression de leurs visages, les danseuses impliquent les enfants dans leur aventure chorégraphique. Une aventure où le moindre détail, la moindre sensation prend son importance, et permet de tisser des liens avec le monde environnant.

Vous l’aurez compris, malgré l’intitulé du spectacle, aucune baleine n’apparaît sur scène. La géante des mers est pourtant bien présente dans l’imagination des tout-petits, et ses chants accompagnent à merveille les mouvements poétiques des deux danseuses. Un spectacle extrêmement suggestif et apaisant pour l’esprit des spectateurs. Plutôt sportif en revanche pour ses deux interprètes, qui enchaînent sauts, déplacements et changements de position sans s’arrêter une seule seconde. Captivant.

Chiara Penzo